La Recherche Clinique

Depuis l’émergence de l’infection par le VIH  et du SIDA, des avancées importantes ont été accomplies dans le domaine de la prise en charge des patients. En 1999, face à l’ampleur de l’épidémie d’hépatites virales, les pouvoirs publics ont élargi la mission de l’ANRS à la recherche clinique sur les hépatites virales en France et dans les pays en développement.

Ces progrès ont été obtenus, bien sûr, grâce à la mobilisation des associations de malades, des professionnels de la santé, de l’industrie pharmaceutique, mais aussi et surtout grâce à la participation des personnes atteintes de la pathologie étudiée et qui se prêtent à la recherche biomédicale.

En dehors de la recherche , la recherche fondamentale, la recherche en santé publiques, sciences humaines et sociales biomédicale, sont nécessaires pour mieux comprendre, prévenir et soigner.

Afin d’assurer des études de qualités qui répondent aux exigences internationales, il est nécessaire de disposer du personnel dédié, formé  sur les lieux de la recherche : les métiers de la recherche.

 

La recherche biomédicale

Contexte

La recherche clinique est soumise à des obligations scientifiques et réglementaires nationales et internationales (GCP, Charte Ethique de l’ANRS) dont le seul but est de protéger les personnes qui se prêtent à la recherche.

Objectifs

La recherche clinique permet :

  • de développer de nouveaux médicaments et obtenir leur AMM (Autorisation de Mise sur le Marché),
  • de simplifier les traitements et d’améliorer leur tolérance,
  • de développer de nouveaux médicaments actifs sur des virus devenus résistants aux traitements existants,
  • d’évaluer les effets indésirables liés à l’infection par le VIH et les effets liés aux médicaments,
  • de développer de nouvelles stratégies de traitement permettant d’améliorer leur prise :
  • réduction du nombre de comprimés conduisant à une meilleure observance,
  • production de comprimés combinant plusieurs molécules,
  • d’améliorer la connaissance de la  pathologie,
  • comparer de nouvelles stratégies diagnostiques, thérapeutiques ou préventives.

 

En pratique c’est :

  •  Accéder à un nouveau traitement avant qu’il ne soit largement disponible,
  •  Accéder rapidement à un nouveau médicament en jouant un rôle actif sur la santé,
  •  Avoir accès à un suivi médical spécialisé très complet
  •  Participer à un essai c’est aussi aider d’autres personnes atteintes de la même maladie.

 

La recherche fondamentale

Contexte

Objectifs

A pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance du VIH, des virus des hépatites, de l'immunopathologie liée aux l'infections par ces virus et de mieux comprendre les mécanismes qui président à la persistance de ces  virus. Elle est à l'origine de nouvelles stratégies thérapeutiques pouvant permettre de limiter l'évolution des maladies et des épidémies, et peut être à mettre fin à ces dernières à terme..

En pratique c’est :

 

La recherche en santé publique, sciences humaines et sociales

Contexte

Objectifs

En pratique c’est :