ANRS 12289

Épidémiologie des hépatites virales b, c, et delta au Cameroun : analyse des échantillons de l’enquête démographique de santé 2011.

 

Investigateur(s)/Coordinateur(s)

Dr Richard NJOUOM (Service de Virologie, CPC, Cameroun) et Pr Arnaud FONTANET (Unité d’épidémiologie des maladies émergentes, IP Paris)

Dr. Mathurin Tejiokem (Centre Pasteur du Cameroun, Yaoundé) ; Jacques Pépin (Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke) ; Guillaume Lachenal (Université Parid Diderot,)

Contexte et Objectifs

  • Estimer la prévalence nationale et la distribution des infections VHB, VHC, et delta au Cameroun,
  • Déterminer les facteurs associés à l’infection VHC et la contribution de la transmission iatrogène historique du VHC à l’épidémie présente
Durée (en nombre de mois): 
24


Avancement

L’Enquête EDS 2011 a porté sur un échantillon national d’environ 15 000 ménages, stratifié de façon à fournir une représentation adéquate des milieux urbains et ruraux, des 10 régions administratives et des villes de Yaoundé et Douala. Les individus inclus ont été soumis à un questionnaire sociodémographique et de santé standardisé. Dans un sous échantillon d’un ménage sur deux, femmes et hommes consentants (n=14700) ont été soumis à un prélèvement de sang capillaire collecté sur papier buvard (DBS), afin de réaliser des tests anonymes de l’infection au VIH. Les sérologies AgHBs (pour l’hépatite virale B), anticorps anti-VHC (pour l’hépatite virale C) et anticorps anti-VHD (pour l’hépatite virale D) ont été réalisées au CPC sur les échantillons conservés après accord des autorités nationales compétentes. La base de données a été constituée et une analyse descriptive des prévalences du VHB, VHC, et VHD a été réalisée. L’analyse statistique des taux de prévalence a tenu compte du plan d’échantillonnage à 2 niveaux. Ces analyses donnent les chiffres des  prévalences nationales suivantes : Hépatite virale B : 11,9%  (IC95% : 11,0% - 12,8%) ; Hépatite virale C : 1,03% (IC95% : 0,8% - 1,6%) ; Hépatite virale D : 10,5% (IC95% : 8,7% - 12,7%).

Les résultats de notre étude montrent que le Cameroun pourrait être considéré comme une région de faible endémicité pour l’hépatite C et de forte endémicité pour les hépatites B et D. Les prévalences sont très hétérogènes dans le pays indiquant des profils épidémiologiques différents dans certaines régions administratives du Cameroun.

Les prévalences de l’hépatite virale B sont significativement différentes selon les âges, elles se situent entre 11 et 13% chez les sujets de moins de 45 ans et entre 8 et 9% chez les plus de 45 ans (p<0,05). Les populations rurales sont plus touchés que celles des zones urbaines (13,3% vs 10,7%, respectivement p<0,05). Ces prévalences sont aussi significativement différentes selon les régions administratives avec des régions de l’Extrême Nord et du Nord (17,7% et 17,5%, respectivement) qui sont les plus touchées.

Chez les sujets infectés par le VHB, les prévalences de l’hépatite D varient aussi significativement selon les âges, les personnes âgées de plus de 45 ans sont les plus touchés à plus 16,8%. Les prévalences de l’hépatite D sont aussi significativement différentes selon les régions administratives avec des régions de l’Est et du Sud (53,7% et 48,5%, respectivement).

Les prévalences de l’hépatite C augmente significativement avec l’âge variant d’environ 1% chez les moins de 45 ans, à plus de 3% les sujets âgés de 45 à 55 ans et à environ 7% chez les sujets de plus de 55 ans. Une de nos études récentes réalisée chez les personnes âgées de plus de 60 ans à Ebolowa a montré des prévalence d’environ 50% dans cette tranche de population (Pépin et al., 2010). Les populations rurales sont plus touchés que celles des zones urbaines (1,2% vs 0,9%, respectivement p<0,05). Ces prévalences sont aussi significativement différentes selon les régions administratives avec des régions du Centre (2,4%) qui est la plus touchée.

Les analyses moléculaires en vue de la détermination de la charge virale du VHB et du génotypage du VHC n’ont pu être réalisées (prélèvements non exploitables).

 

Publications réalisées 

  • Note de Synthèse des résultats préliminaires au MINSANTE pour le plaidoyer chez GILEAD
  • Communication orale au « 15th International Symposium on Viral Hepatitis and Liver Disease, June 26–28, 2015, Berlin, Germany »

Perspectives 

Les analyses de facteurs de risque du VHC (régression logistique), géographiques (cartes) et historiques (corrélations avec les grandes campagnes de traitement du milieu du 20ème siècle au Cameroun) sont en cours.

 

Valeurs ajoutées 

  • Fournir aux autorités de Santé Publique du Cameroun des données fiables sur la prévalence des infections VHB, VHC et VHD au niveau national pour l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre ces maladies. 
  • Contribuer au plaidoyer en cours pour rendre accessibles aux pays à ressources limitées les traitements antiviraux des hépatites déjà disponibles au Nord.
InfVHep ED EM
Situation Actuelle: 
En cours