ANRS 12281

Épidémiologie moléculaire des VIH-1 groupe ‘O’ et autres variants ‘non-M’ ayant circulé en République Centrafricaine (RCA) de 2003 à 2013.

 

Investigateur(s)/Coordinateur(s)

Investigateur principal Sud : Doctorante : Sandrine MOUSSA, Institut Pasteur de Bangui, Service des Rétrovirus-VIH

Investigateur principal Nord : Jean-Christophe PLANTIER CHU de Rouen, Laboratoire de Virologie.

Responsable Scientifique du projet au Cameroun (CPC), Jude KFUTWAH, PhD ,Centre Pasteur du Cameroun, Service de Virologie et Laboratoire des VIH

Paul Alain NGOUPO, Doctorant 

 

Objet de l'etude:

Le Cameroun est considéré comme l’épicentre de l’infection à VIH-1 ‘groupe O’ ou VIH-O, avec une prévalence de 1% pour le VIH-O chez les personnes infectées par le VIH. Aucune investigation sur le VIH-O n’a été faite en Centrafrique (RCA), pays limitrophe du Cameroun. Pour ce qui est des autres groupes ‘non-M’ (N et P), ils ont également été décrits au Cameroun, mais jamais recherchés en RCA. Dans ce projet, nous avons prévu : a) de détecter et de caractériser sur le plan moléculaire les VIH-1 ‘groupe O’ et autres groupes ‘non-M’, qui auraient circulé en RCA de 2003 à 2013; b) de déterminer la séroprévalence du VIH-O et autres groupes ‘non-M’ en RCA ; c) de comparer les polymorphismes génétiques des souches VIH-‘O’ décrites au Cameroun avec le polymorphisme des souches ‘O’ détectées en RCA, à partir de plus de 6000 échantillons de collections issues de l’Institut Pasteur de Bangui.
Durée (en nombre de mois): 
36

 

Avancement

L’étude est dans sa phase de finalisation. Parmi les 6300 échantillons testés en sérotypage VIH, nous avons déjà identifié une souche VIH-1 groupe ‘O’ et trois souches VIH-2 ; la majorité des échantillons sont des VIH-1 groupe M, dont la plupart correspondent aux principales souches circulant à l’heure actuelle en RCA : CRF11-cpx et CRF22_01A1. Actuellement 77 échantillons d’échantillons ayant un résultat indéterminé au sérotypage sont en cours de caractérisation. 
 
 

Publications réalisées 

Une (01) communication affichée (Poster) 

Sandrine Moussa, Anfumbom Kfutwah, Paul Alain Ngoupo, Marina Nombot, Pulchérie Pelembi, Clotaire Rafai, Veronique Lemee, Alexandre Manirakiza, Fabienne De Oliveira, Richard Njouom, Jean-Christophe Plantier. 8e Conférence Internationale Francophone VIH/Hépatites (AFRAVIH 2016). 20 au 23 avril 2016, Bruxelles, Belgique.

La durée du projet

Le projet a démarré en Juin-Juillet 2013 au CPC par le transfert technologique. Le projet a réellement démarré en Aout 2014 à l’IPB, après avoir validé notre CQE du CPC en Juillet 2014. Le projet prendra fin avec le volet moléculaire en décembre 2016.

Perspectives et valeurs ajoutées

La caractérisation de ces souches O et non-M, incluant le VIH-2 permettront de définir un algorithme de diagnostic à mettre en place à l’IP de Bangui, pour une prise en charge adaptée. Ceci va conduire à la mise en place d’outil de surveillance séro-moléculaire de la diversité circulant en RCA.

InfVIH
Situation Actuelle: 
Terminé
Fiche Projet: