ANRS 12235 - DBS

Le sang total séché sur papier filtre, DBS (Dried Blood Spot), est-il utilisable pour le suivi virologique en routine des patients VIH+ traités et suivis dans les programmes nationaux?  Étude multicentrique en Afrique, en Asie du Sud-Est.

 

Contexte et Objectifs

Contexte 
L’urgence d’une meilleure prise en charge du traitement antirétroviral dans les pays à ressources limitées comme le Cameroun rend indispensable le développement de technologies et techniques de suivi biologique/virologique simples, peu coûteuses et fiables. Dans la continuité du projet ANRS 12186 qui évalue l’efficacité sur un plan virologique de la prise en charge VIH au Cameroun et dans six autres pays en Afrique et en Asie, nous avons voulu profiter de cette plate forme de contextes et expériences déférentes, pour évaluer la faisabilité du suivi virologique avec le DBS
Objectifs
Evaluer la faisabilité et la fiabilité dans le contexte du Cameroun, de l’utilisation du prélèvement de sang total séché sur papier filtre, DBS (dried blood spot), en comparaison avec le plasma pour le suivi virologique des patients VIH+ traités dans le contexte des pays du Sud. De façon spécifique :
  • Comparer les charges virales sur DBS après 2 à 4 semaines de stockage à température ambiante suivi de congélation (-20 à -80°C) avec les charges virales obtenues dans le plasma.
  • Déterminer le seuil de détection sur DBS en comparaison avec le plasma pour l’identification d’un échec virologique.
  • Déterminer les seuils de charge virale permettant une amplification sur DBS pour le génotypage de la résistance et comparer avec les seuils dans le plasma.
  • Comparer les profils de mutations entre DBS et plasma.
  • Déterminer la signification en terme de décision thérapeutique pour le patient des charges virales et des profils de résistance obtenus sur DBS comparés au plasma.
Durée (en nombre de mois): 
12

 

Avancement 

Le projet est à présent terminé dans l’ensemble des 6 pays ayant finalement participé à l’étude : le Burkina Faso, le Cameroun, le Sénégal, le Togo, la Thaïlande et le Vietnam. Pour diverses raisons, la Côte d’Ivoire n’a pas pû participer à ce projet. Au Cameroun, L’étude a démarré en novembre 2009, en parallèle avec l’étude ANRS 12186 dans la mesure où les DBS étaient réalisés à partir des prélèvements du 12186. De ce fait, tous les patients inclus comme ayant 24±2 mois de traitement ont été prélevés sur DBS en plus du plasma.
 

Perspectives  

Notre objectif à court terme est d’utiliser les résultats de ce travail pour développer des algorithmes opérationnels/simplifiés de prise en charge virologique pour les PVVIH au Cameroun et dans d’autres PED.
InfVIH
Situation Actuelle: 
Terminé