ANRS au Cameroun

                

Située au sein de l’Hôpital Central de Yaoundé, cette plate-forme associe différents services cliniques de cet hôpital en particulier le service des Maladies Infectieuses (Dr R. Toby), de l’hôpital de jour (Dr C. Kouanfack), le service des Urgences (Pr Georges Alain Etoundi Mballa), le service des soins intensifs (Dr Paul Owono) et contiguë à ces services cliniques, le centre de coordination du site ANRS-Cameroun.

D’autres formations sanitaires participent aux essais cliniques, notamment l’Hôpital Militaire de Yaoundé, le Centre Hospitalier d’Essos de Yaoundé (CNPS), le Centre Mère Enfant de la Fondation Chantal Biya, l’Hôpital Laquintinie de Douala, et l’Hôpital Général de Douala.

Les projets de recherche clinique concernent la prise en charge des enfants (PEDIACAM ANRS 12140/12225) et en particulier de leur tuberculose (PAANTHER ANRS 12229) et des adultes, en particulier la recherche sur les protocoles thérapeutiques de deuxième ligne (2lady ANRS 12169/METABODY ANRS 12250 et MOBIDIP ANRS 12286), sur la prise en charge de la cryptococcose méningée (ACTA ANRS 12275) et sur la prise en charge de personnes infectées par le VIH-1 groupe O (DYNAMO ANRS 12168).

Des projets de recherche opérationnelle multidisciplinaires sont également menés depuis cette plate-forme comme l’évaluation de la prise en charge décentralisée des PvVIH (EVOLCam, STRATALL ANRS/ESTHER)

Les projets sont suivis par des Comités Scientifiques et des Comités Indépendants qui se réunissent plusieurs fois par an.

Cette plate-forme est appuyée par un secteur en biostatistiques, en particulier grâce à la collaboration avec l’Ecole Nationale Polytechnique de Yaoundé. 

Axé sur les recherches en sciences sociales et en santé publique, un réseau d’anthropologues, de sociologues et d’épidémiologistes  dirige des projets en collaboration avec d’autres institutions notamment la Fondation Paul Ango Ela (géopolitique), l’Université de Yaoundé 2 et l’IRSA (institut de recherches en sciences sociales et anthropologie, Université Catholique de Yaoundé).

Cette plate-forme accueille des chercheurs de très nombreuses institutions Sud ou Nord pour des cours ou longs séjours. Elle est également un des sites de l’Unité Mixte Internationale (UMI233) « Transitions épidémiologiques, recherches translationnelles appliquées au VIH et aux Maladies Infectieuses » associant les Universités de Yaoundé1, Dakar, Montpellier1 et l’IRD.